Contenu

Problématique de l’atelier n°1

Les phénomènes de métropolisation et les dynamiques économiques

Le fait métropolitain n’est pas récent et revêt des formes allant de la mégapole - Paris, New-York...- au réseau de villes interconnectées comme le Sillon alpin ou le réseau Lille-Roubaix-Tourcoing... Dans ce cadre, la métropole constitue une échelle spatiale de référence à la fois dans les stratégies d’offre territoriale et dans les processus de développement économique qui touchent les grandes villes.

La métropole permet de répondre aux besoins des entreprises sans forcément obérer l’attractivité des territoires ruraux. Selon Pierre Veltz, la métropole garantit des possibilités accrues d’accès à des compétences et à des services futurs, et augmente les possibilités de retrait et de désengagement en cas de crise. En définissant la métropolisation comme l’association des effets de l’agglomération urbaine à ceux de la performance économique, la métropole constitue un territoire qui commande l’espace économique environnant et le commute à l’économie mondiale (effet de « hub »).

Si la métropole polarise souvent la production et la décision économique, elle est aujourd’hui en recherche constante d’attractivité et de développement. Elle cherche aussi à apparaître comme un lieu de regroupement et d’échanges d’informations. Enfin, la métropole est un lieu à dimension culturelle forte et se caractérise par une concentration significative en services « complexes » (université, aéroport international, lignes à grande vitesse, santé, etc.). Cette concentration associée aux informations échangées font de la métropole un lieu qui produit des effets externes positifs dont bénéficient les entreprises qui s’y implantent ou s’y développent.

L’atelier abordera différentes facettes de la métropolisation et notamment les représentations que s’en font les acteurs économiques compte tenu des dynamiques économiques récentes et du changement climatique.

Les questions proposées sont notamment les suivantes :

- Comment institutions et entreprises appréhendent-t-elles ce mouvement de régénération et d’expansion des métropoles ?

- Quelles sont les nouvelles formes de coopération métropolitaine ? S’agit-il de finalités, d’outils et de modes de gouvernance qui sont spécifiques aux espaces métropolitains ? Quel est le rôle joué par la gouvernance locale dans le rayonnement économique d’une métropole aujourd’hui ?

- Existent-t-ils des facteurs de localisation d’activités propres aux métropoles ou bien faut-il plutôt parler des territoires ? Quelles sont les stratégies de marketing territorial adoptées par les métropoles dans un contexte de concurrence territoriale ?

- Comment gérer la ressource foncière lorsqu’il faut à la fois gérer l’accès à l’espace pour les entreprises, optimiser la localisation des espaces économiques et les prix en fonction de l’offre locale et de la demande exprimée par les entreprises ?