Contenu

Les objectifs de ces entretiens

 

À travers cette rencontre, plusieurs objectifs seront poursuivis : favoriser les échanges, développer les partenariats, recueillir les attentes et besoins, amplifier le système de gouvernance du Centre.


1- Favoriser les échanges entre praticiens et acteurs sur la ville durable.

Aujourd’hui, la construction des savoirs dans notre société moderne relève pour beaucoup de processus de coopérations entre les différents acteurs concernés. L’enjeu de ces rencontres est de favoriser le partage des connaissances et la mutualisation des pratiques entre les différents acteurs. Il est aussi de permettre de confronter les points de vue et de débattre entre les praticiens, les décideurs, les administrations concernées...

Les actions pour la ville durable sont aujourd’hui en plein développement et ces Entretiens sont donc conçus afin d’offrir de nombreuses possibilités d’échanges entre les différents publics et les praticiens sur ce thème.

2- Développer les partenariats et élargir le répertoire des coopérations

En prolongement de l’idée précédente, soulignons que la mutualisation ne peut se réaliser que par des alliances et des partenariats entre instances de natures différentes ou entre professionnels d’origines variées qui échangent sur les bonnes pratiques. Il en va ainsi entre les collectivités locales et les bureaux d’études, entre l’État et les collectivités locales, etc.

L’enjeu de ces Entretiens est donc de favoriser les connexions entre ces groupes d’intervenants et de favoriser l’émergence de coopérations nouvelles.

Quant au Certu, dans de nombreuses disciplines, il a déjà conclu des partenariats pour élaborer les méthodes ou organiser la diffusion des connaissances. Les Entretiens doivent être l’occasion d’approfondir ces méthodes partenariales qui sont le ferment de la pertinence des solutions proposées.

Ils doivent donc être l’occasion de faire surgir de nouvelles pistes de collaborations avec les différents représentants des forces vives qui portent aujourd’hui le développement urbain et plus spécialement le développement durable : les collectivités locales, les acteurs économiques, et sans oublier les usagers en rappelant qu’ils sont la finalité ultime de l’action.

Les 12 ateliers qui se dérouleront pendant deux demi-journées seront le vecteur principal de ces logiques partenariales.

3- S’inscrire dans une posture d’écoute pour recueillir attentes et besoins en matière de méthodologies

Cet événement doit être l’occasion, pour ceux qui utilisent nos produits - élus, techniciens, bureaux d’études, usagers, acteurs publics et privés
- de témoigner de la manière dont les problématiques se cristallisent au niveau opérationnel, dans la complexité technique, sociale et économique. Il doit alors permettre au Certu de capter leurs attentes, besoins et témoignages.

En partant des travaux en cours, et en s’appuyant sur les orientations du Contrat Objectifs-Moyens, le Certu recueillera leurs réactions et leurs avis. Les échanges avec ces partenaires doivent ainsi contribuer à enrichir, voire infléchir nos productions ou faire émerger de nouvelles questions.

En s’inscrivant dans une posture « d’écoute », le Certu souhaite traduire dans les faits ce qui caractérise aujourd’hui la construction des savoirs dans notre société moderne : celle-ci relève davantage de processus de co-élaboration, plutôt que d’un discours préfabriqué descendant des « sachants », pour reprendre une expression souvent utilisée en Codor.
L’enjeu de ces Entretiens est donc d’inscrire les travaux du Certu dans une logique remontante, à partir des problématiques et pratiques de terrain.

4- Amplifier le système de gouvernance du Certu

Le Codor est l’une des instances de gouvernance du Certu ; les Entretiens en sont le prolongement en amplifiant ce principe de gouvernance.

En donnant toute leur place aux membres du Codor dans la mise en point des ateliers, le Certu prolonge en quelque sorte le rendez-vous semestriel du Comité d’orientation. Ainsi, en démultipliant les rencontres à travers les ateliers, et par voie de conséquence les discussions sur des thématiques diversifiées, les Entretiens devraient permettre de traduire de manière plus opérationnelle les contributions du Codor, qui restent au niveau d’orientations générales.

Au-delà, les Entretiens seront une occasion de réfléchir à la gouvernance du Certu et à la manière d’associer à son pilotage les acteurs majeurs de la ville que sont les élus, les personnels techniques, les acteurs économiques, les usagers...