Contenu

Problématique de l’atelier n°12

Des organismes scientifiques du MEEDDM, situés en région parisienne ou en Rhône-Alpes, regroupent aujourd’hui leurs compétences dans deux pôles scientifiques et techniques. Ils développent et institutionnalisent leurs relations avec les autres acteurs de la recherche et de l’enseignement supérieur, dans le cadre notamment des Pôles de recherche et d’enseignement supérieur des universités Paris-Est et de Lyon. Ils participent ainsi à la création de pôles d’excellence au sein desquels les synergies entre disciplines ainsi qu’entre métiers vont se développer pour répondre à des demandes complexes allant de l’étude innovante à la recherche expérimentale, en passant par la formation et la valorisation des acquis.

- Quelles sont les questions que les collectivités territoriales ou les autres partenaires, tous utilisateurs des produits de la recherche, se posent dans ces domaines scientifiques ?
Quelles sont leurs attentes ? Quelles innovations méthodologiques et techniques peuvent être attendues pour contribuer au renouvellement ou au développement des politiques publiques ?

- Comment la recherche de son côté s’organise-t-elle pour répondre à ces attentes ? Quels enrichissements réciproques entre activités de recherche et démarches opérationnelles ? Quelles synergies envisager entre le monde de la recherche, celui des donneurs d’ordres publics et celui des bureaux d’études prescripteurs et des industriels fabricants ?

Telles seront les principales questions abordées dans cet atelier.

Les pôles scientifiques et techniques de Paris-Est et de Rhône-Alpes en sont à des degrés différents d’avancement. Le Certu n’est qu’une membre parmi d’autres. Il est clair que cette discussion s’inscrit dans une politique plus globale d’ouverture du Réseau Scientifique et Technique voulu par le MEEDDM, aux collectivités notamment, mais pas exclusivement. C’est aussi la concrétisation de la volonté du gouvernement de mettre les établissements scientifiques au service des praticiens dans le souci de développer l’innovation et la recherche finalisée.


L’objet de l’atelier est double :


• Tout d’abord expliquer en quoi consiste chacun des deux projets, leur organisation et le niveau d’avancement atteint. C’est l’occasion de mettre en évidence les caractéristiques propres à chaque pôle, et notamment les thèmes forts qui les structurent, les pôles d’excellence auxquels ils participent et l’implication des collectivités locales ou d’autres partenaires comme des professionnels, des industriels... Il s’agit, entre autres, de faire ressortir comment, dans leurs champs d’investigation, se manifeste le besoin d’aboutir à des constructions partenariales avec ces divers acteurs.

• En second lieu, et pour éviter le piège d’une présentation trop académique ou institutionnelle, il apparaît opportun d’illustrer pour le public ces démarches par des actions de Recherche et Développement conduites par les pôles et leurs partenaires universitaires. Au delà d’une présentation succincte de l’objet de la recherche, il s’agit de faire ressortir en quoi, soit des retombées directes, soit des aspects connexes, ont pu aider les professionnels et les collectivités à résoudre des problèmes concrets.


Les principaux exemples de recherche présentés seront les suivants :

- Le transports urbains collectif par câble en milieu urbain
- L’extension de l’enquête ménage à l’échelle régionale
- La simulation numérique de la ville en 3D
- L’expertise universitaire dans le cadre des projets pour le Grand Paris