Contenu

Contribution de L’Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie

Nathalie Martinez

Rappel des enjeux

Le transport routier est le premier émetteur de CO2 en France. Les voitures particulières sont à l’origine de la plus grande partie des émissions de C02 du transport, même si on observe depuis 2001 une légère baisse des émissions qui leur sont imputables. Par ailleurs, 40% de la consommation d’énergie du secteur se fait en zone urbaine. La part de la voiture particulière est prépondérante : 62%, contre 31% pour les véhicules utilitaires lourds et légers, mais seulement 4% pour les transports collectifs (bus, train, etc.).

L’objectif du Grenelle en matière de transport est de réduire de 20% d’ici 2020 les émissions actuelles de l’ensemble du secteur.

Pour les transports urbains de voyageurs, plusieurs mesures ont été proposées dont un plan de développement des transports collectifs (investissements structurants ; 500 km TCSP), ou encore, la promotion des modes doux (marche, vélo), du covoiturage, de l’auto-partage et des plans de déplacements entreprise et assimilés, etc.

Les actions de l’ADEME dans le domaine de la mobilité :

L’ADEME mène des actions à la fois au niveau des technologies et de l’organisation des transports, avec comme objectifs d’optimiser les déplacements et d’améliorer leur impact environnemental. Trois principaux volets sont abordés :

- Le management de la mobilité : agir sur la demande en mobilité par des dispositifs tels que les PDE et assimilés, l’écomobilité scolaire, les conseils en mobilité. L’objectif est de développer des outils d’aide à la décision et d’accompagner sur le terrain, les directions régionales de l’ADEME, les collectivités, les entreprises. Il s’agit également de créer des réseaux, des relais pour démultiplier les actions ;
- Les alternatives à la voiture particulière. Il s’agit de promouvoir l’ensemble des services à la mobilité : covoiturage, autopartage, modes actifs, transports en commun, ainsi que les technologies de l’information (pouvant aider le développement de ces services)
- Le transport de marchandises en ville
Il s’agit de travailler sur une meilleure organisation de la distribution des marchandises en ville. L’ADEME s’intéresse par exemple aux espaces logistiques urbains, aux véhicules utilisés, à la mutualisation des tournées, aux mobilités émergentes telles que le e-commerce), ou autres organisations innovantes en terme de distribution urbaine.

Les actions en matière d’acquisition des connaissances

Pour chacun de ces volets, l’ADEME engage différentes actions d’acquisition des connaissance que l’on peut regrouper comme suit :

- la recherche et le développement. L’ADEME est l’un des principaux acteurs du PREDIT, programme national de recherche et d’innovation dans les transports terrestres. Elle soutient notamment les travaux du GO3, groupe consacré aux Mobilités dans les régions urbaines, ou encore du GO6 sur les politiques de transport ;
- les campagnes d’évaluation destinées à fournir aux utilisateurs et décideurs des informations fiables sur les différentes solutions techniques ou organisationnelles disponibles. Citons par exemple la caractérisation des services et usages de covoiturage en France (quels impacts sur l’environnement, quelles perspectives d’amélioration ?), ainsi que l’évaluation sur « l’autopartage de voisinage » (avec le CERTU), l’état de l’art des CeM et enfin, les évaluations nationales sur l’écomobilité scolaire et les PDE ;
- les travaux au sein de l’Observatoire Energie Environnement des Transports (affichage des émissions des prestations de transport de voyageurs et de marchandises, production de méthodologies d’évaluation fiables notamment.)

Outils/ Partage des connaissances/ Construire une pédagogie

L’objectif prioritaire est de susciter les changements de comportement concernant les déplacements de voyageurs ou de marchandises.

L’ADEME assiste les collectivités et entreprises dans ces différents domaines.

- en les aidant à analyser l’impact de leur politique « transport et déplacement » sur l’environnement. L’ADEME centre son action sur la mise au point d’outils qui permettent d’établir un lien entre les transports et l’environnement. Le guide « Émissions de polluants et consommation liés à la circulation routière. Paramètres déterminants et méthode de quantification » est à la disposition des collectivités locales. Par ailleurs, l’Agence édite le Bulletin de l’air qui présente le degré de pollution dans les principales agglomérations françaises ;

- en leur permettant d’évaluer leur flotte. L’ADEME met en ligne sur son site (www.ademe.fr/carlabelling) des outils présentant les émissions de CO2 et les consommations des véhicules particuliers. Il s’agit notamment du « guide des consommations conventionnelles et des émissions de gaz carbonique (CO2) des voitures particulières neuves mises en vente en France, établi en application de la directive européenne n° 1999/94/CE ».

- en les guidant dans leurs actions lors de la mise en place des documents de planification. La loi d’orientation des transports intérieurs a prescrit l’élaboration d’un plan de déplacements urbains dans les agglomérations de plus de 100 000 habitants. Pour les collectivités concernées, le PDU est une opportunité capitale pour prendre en compte les enjeux d’environnement et d’énergie au niveau des déplacements des personnes, comme au niveau des transports de marchandises. Aussi, les directions régionales de l’ADEME aident-elles les collectivités dans les aspects essentiels de leurs choix, y compris de leurs choix technologiques portant sur les véhicules à utiliser.

La loi solidarité et renouvellement urbains (SRU) a promu les Plans de Déplacement Entreprises (PDE). Un guide pratique de l’ADEME présente cette démarche globale d’optimisation des déplacements qui associe entreprises, collectivités et salariés. Les collectivités peuvent aussi s’en servir afin de mettre en place un PDE pour les déplacements de leurs propres agents. Des formations sont dispensées aux porteurs de projet.

Les Directions Régionales de l’ADEME accompagnent également les collectivités dans la mise en place des PDES, destinés à limiter l’usage de la voiture pour accompagner les enfants à l’école sur de courtes distances à pied ou à vélo. L’ADEME a déposé une marque spécifique pour ce type de service appelé Carapatte ® et Caracycles ®.

- en les conseillant sur l’achat de véhicules
Les conseils et documents de l’ADEME sont à la disposition des collectivités pour leurs achats de véhicules. Sont concernés les véhicules de service, les autobus urbains et les bennes à ordures ménagères (BOM). Pour les collectivités autorités organisatrices de transport, l’ADEME met à disposition un outil d’aide au choix de bus propres (SIMULIBUS et OPTIBUS).

Besoins et attentes de l’ADEME en matière de Connaissances de la Mobilité :

    • Mutualiser les outils et les méthodologies
    • Définir clairement et précisément les services à la mobilité et les actions de d’écomobilité
    • Fédérer les acteurs de la mobilité / Mise en réseau, faciliter la prise de contact et l’échanges d’expériences
    • Reconnaissance du métier et des missions des Conseils en Mobilité
    • Disposer d’outils d’évaluation

Vulgariser et diffuser les connaissances de la mobilité :

Des actions de vulgarisation sont réalisées par le biais de diverses actions et outils mis à la disposition des acteurs de la mobilité :

    • Fiches « Exemples à Suivre » - www.ademe.fr/eas
    • Plaquettes de sensibilisation (PDE /PDES)
    • Guides méthodologiques (Réaliser un Plan de Déplacements Entreprise/ Réaliser un Plan de Déplacements Etablissement Scolaire/ Le Plan de Déplacements Interentreprises)
    • des logiciels (IMPACT, OPTIBUS) 
    • L’organisation d’une journée nationale sur la mobilité est en préparation, en partenariat avec le GART et le CERTU.
    • des Sites Internet :

Toute cette accumulation des connaissances, d’exemples de bonnes pratiques, d’outils doit être relayée au niveau local par le biais de structures telles que les Directions régionales, les Conseils en Mobilités, les Espaces Info énergies, les Agences locales de Mobilité...
Organiser des groupes d’échanges d’expériences thématiques/ Déploiement d’une animation nationale qui peut se décliner au niveau des territoires....

Pour quoi ?

    • Encourager aux changements de comportements
    • Créer une connaissance commune de la mobilité
    • Informer sur les nouvelles pratiques de déplacements et les services à la mobilité
    • Fédérer les acteurs
    • Accompagner les acteurs de la mobilité dans leur démarche...

Pour qui ?

    • Grand public
    • Automobilistes
    • Usagers des TC et modes actifs
      Entreprises, zones d’activités
    • Autorités Organisatrices
    • Scolaires...