Contenu

La sécurité et l’économie d’une ville peuvent être affectées par des événements naturels voire improbables. Comment anticiper ces risques en terme d’organisation urbaine, développer une réactivité collective et concilier développement de l’urbanisation et protection des hommes et du bâti ?

Contact Certu : Bernard Guezo 04 72 74 58 51

Nombre de collectivités sont exposées à des risques « improbables », « anodins » pourrait-on dire, qui deviennent un jour catastrophe à cause d’un dysfonctionnement mineur ou par la combinaison de plusieurs facteurs.
L’expérience des catastrophes passées a bien montré que, face à des aléas non maîtrisés, la vulnérabilité de la ville et l’importance des dégâts humains et matériels dépendaient largement de l’organisation urbaine, de l’anticipation des problèmes et de l’apprentissage d’une réactivité collective. La densification de l’urbanisation et la complexité des systèmes urbains, ainsi que la dépendance à des technologies sophistiquées sont elles-mêmes porteuses de risques supplémentaires.
Sur le terrain, les maires, à travers leurs pouvoirs de police et leur responsabilité dans la délivrance des autorisations d’urbanisme, sont en première ligne. Au-delà des obligations légales des initiatives intéressantes sont prises pour développer la culture du risque auprès des habitants et mieux prendre en compte la vulnérabilité dans les choix d’organisation urbaine et la gestion territoriale.
Ce sont donc les processus d’aménagement qui seront le sujet principal de cet atelier en traitant la question d’une part sous l’angle de l’anticipation et de l’adaptation face aux évolutions climatiques et d’autre part en gérant la contradiction entre la nécessaire protection des espaces bâtis et l’ouverture à l’urbanisation de nouveaux espaces.

Intervenants :
Thierry Hubert, Direction générale de la prévention des risques
Damienne Provitolo, chargée de recherche au CNRS,
Nicolas Bauduceau, directeur scientifique du CEPRI,
Marc Rodriguez, maire-adjoint de Neuville-sur-Saône,
Roland Nussbaum, directeur de la Mission Risques Naturels