Contenu

Atelier 3 : Mobilité en périurbain : quelles solutions ?

L’extension urbaine a dilaté les espaces de la ville, sans que le « système de transport » puisse s’adapter et offrir une alternative crédible à une utilisation systématique de la voiture sur les trajets intercommunaux. Une telle situation semble peu pérenne au regard des enjeux socio-économiques et environnementaux actuels qui ont mis en évidence les faiblesses de cette dépendance à l’automobile : pollution, émission des gaz à effet de serre, dépendance au pétrole, bruit, congestion...
L’atelier, à travers différents témoignages de collectivités, a permis de lancer un débat sur les manière de réduire la place de la voiture solo dans les déplacements périurbain. Ce débat a clairement identifié l’aspect diffus des besoins de mobilité avec une nécessité de travailler simultanément sur différents modes de desserte (exemple du transport à la demande), sur la structuration des territoires (hiérarchisation des réseaux autrement d’en étoile) et veiller plus que jamais à l’articulation entre urbanisme et transport. A ce titre, l’atelier a mis en évidence une controverse : accompagner la périurbanisation avec l’offre de transport en commun c’est aussi la favoriser. Enfin, la solution « vélo électrique » a émergé comme un levier intéressant pour réduire la part de l’automobile sur des trajets pouvant excéder les 3 km.