Contenu

Atelier 13 : Vivre la ville en bonne santé

Près de 80 % de la population française vit en zone urbaine. La ville dense est cependant souvent perçue comme « invivable » et, de fait, nuisances et pollutions, absence du végétal et « modes de vies motorisés »ont un impact négatif sur la santé des habitants.

Les espaces verts, partie intégrante du paysage urbain mais aussi lieux d’échanges, de détente, de promenade participent à l’équilibre psychologique des habitants ; la présence de nature en ville, par sa contribution à la réduction du ruissellement, des pollutions et des îlots de chaleur joue aussi un rôle essentiel pour leur santé physique.
Différents plans d’action, définissent les objectifs permettant de répondre à ces enjeux, et notamment la réduction des bruits, gaz à effets de serre et autres polluants de l’air émis par les transports, et la promotion des politiques et des actions favorables à des modes de transport sûrs et respectueux de la santé.

Les Zones d’actions prioritaires pour l’air (ZAPA) ont pour objectifs de limiter voire d’interdire la circulation des véhicules les plus polluants dans les zones particulièrement touchées, de favoriser les modes de déplacements "actifs" et de mieux réguler la mobilité dans les zones urbaines.
Dans le prolongement du Grenelle de l’environnement, l’enjeu est aussi d’accélérer le processus de réalisation des cartes de bruit et plans d’action correspondants, de développer les observatoires locaux du bruit, de décliner et mettre en oeuvre le Plan « restaurer et valoriser la nature en ville ».