Contenu

N°10 - Partage de l’espace public :
comment requalifier la ville existante ?

Atelier n°10
3 février 2010 : 9h00 - 11h30
Actualité
La ville durable devra offrir toute leur place aux modes alternatifs de déplacement, marche et vélo, ainsi qu’aux transports en commun. Comment offrir aux usagers la voirie et les espaces publics adaptés à cette nouvelle donne sur des aires urbaines étendues, dans un contexte de rareté accrue de l’argent public? publié le mardi 3 novembre 2009
Problématique de l’atelier n°10
Pendant des décennies, les villes ont adapté leurs espaces publics à la circulation automobile qui s’est imposée comme le mode de déplacement dominant, voire souvent exclusif. Congestion du trafic, impossibilité de répondre à la demande par de nouvelles infrastructures, pollutions et nuisances ont conduit les responsables publics à repenser la question de la mobilité. Le renouveau des transports en commun ou les initiatives en faveur des vélos ont montré que d’autres solutions étaient à notre portée. (...)
 
Organisation de l’atelier n°10


Animateur
Bernard ENEAU, Chargé de mission « Voirie pour une ville durable » au Certu

Partenaires associés à la préparation
Centre National de la Fonction Publique Territoriale
Association des Ingénieurs Territoriaux de France
Association des Techniciens Territoriaux de France
Union des Syndicats de l’Industrie Routière Française

 
Compte-rendu de l’atelier n°10
La ville de 2050, qui devra réduire drastiquement ses émissions de carbone, est déjà construite à 70% : c’est cette ville qui devra nous permettre de nous déplacer, d’avoir une vie urbaine incluant d’autres modes de déplacements, voire d’autres modes de vie. La ville existante se renouvelle à un taux de 1 à 2% par an : si nous voulons être prêts en 2050, il est temps de s’atteler à requalifier la ville actuelle. Les piétons ont été souvent négligés, et le sont parfois encore : le stationnement des automobiles est privilégié par rapport au confort des piétons. Les défis suivants sont à relever (...)